Quelques Moteurs : Filespump - BeeMP3 - Dilandau - 911tabs - 123people - Buscatube

Lycos

Lycos a été un des premiers moteurs de recherche réalisés. Développé par Michael « Fuzzy » Mauldin professeur à Carnegie Mellon University (actuellement responsable scientifique de Lycos), il fut proposé au public en 1994. Son siège se trouve à Waltham Mass, un centre de recherche à Pittsburgh.

Considéré durant une certaine période le leader parmi les moteurs de recherche, durant les dernières années il a été redimensionné. Actuellement il est tout de même le cinquième moteur de recherche le plus utilisé avec un nombre de visiteurs qui dépasse les 13 millions par mois pour le seul moteur de recherche, et 26 millions si l’on considère tout le « Groupe Lycos », qui inclut aussi Tripod (le service populaire de pages web gratuites) et HotBot récemment acheté.

C’est justement suite à l’acquisition du groupe Wired Digital et donc du moteur de recherche HotBot que l’activité de Lycos a été revitalisée. L’opération, annoncée le 6 octobre 1998 et qui a coûté environ 83 millions de dollars, a permis à HotBot de garder une position autonome voulue. En effet, selon les estimations des deux sociétés, les deux moteurs n’ont que 20% des utilisateurs en commun, il est donc important qu’ils continuent à travailler d’une façon distincte. Ceci est valable aussi sous un aspect technique, en relation avec un accord pluriannuel fait par HotBot avec Inktomi pour ce qui concerne la gestion de son propre archivage de sites.

Après avoir déclaré pendant plusieurs mois son intention de rester indépendante, à la mi-février 1999, Lycos a, elle aussi, annoncé une nouvelle répartition actionnaire, qui l’aurait vue entrer dans USA Networks, un groupe de télévision américain dont font déjà partie Ticketmaster Online et CitySearch. L’accord a été par la suite annulé car les actionnaires Lycos ont retenu inadaptée l’offre prévue pour entrer dans le groupe USA Networks.

Pour finir l’accord s’est concrétisé (17 mai 2000) la demande de la part du groupe Telefonica, qui a permit au leader espagnol des télécommunication d’acquérir Lycos pour un montant de 12 milliard de dollars.

La structure de base de Lycos est celle du moteur de recherche classique , avec une base de données générée soit à travers les demandes d’insertion faites par les utilisateurs, soit par un programme appelé spider, qui analyse automatiquement les sites Web et en recense les pages. Cette procédure est la première de ce genre à avoir été brevetée en juin 1998.

Après avoir utilisé le software propriétaire pour la gestion des recherches, depuis juin 2000 Lycos utilise la technologie FAST qui avait déjà été expérimentée pour les fonctions de l’archive audio et FPT. Contrairement à d’autres moteurs de recherche, l’enregistrement des informations dans Lycos ne regarde pas uniquement le contenu des pages Web, mais prend en considération aussi les références à des fichiers singuliers, tels qu’images, documents audio et vidéo, etc.

Parallèlement à l’archive globale, Lycos gère un catalogue de sites subdivisés par arguments et une liste de sites retenus intéressants et évalués sur la base du contenu (Top 5%), enrichie récemment (avril ’99) par l’intégration de Open Directory, une liste de plus de 3 millions de sites Internet recensés par 43’000 volontaires spécialisés dans les différentes catégories, née sous le nom de NewHoo et par la suite achetée par Netscape. A noter, également la fonction de recherche dédiée aux ressources MP3, le protocole capable de digitaliser un morceau de musique et le rendre écoutable par l’intermédiaire d’un pc.

Mai 2001:Lycos Europe, avec le 27.1%, a le reach plus élevé du marché, devançant de 5% les rivaux MSN et Yahoo! Lycos Europe devient la destination numéro 1 en Europe, avec une moyenne de 2.4 milliard de pageview mensuels.


© Copyright 2007-2014, All Rights Reserved - Sitemap - Privacy PolicyremonterTop